La gauche en action en Pays de la Loire !


Bonjour à tous et toutes !

J’intervenais hier au meeting de Jacques Auxiette à Pont de Cé pour la campagne des régionales en Pays de la Loire. Ambiance chaleureuse et amicale, détermination et convictions étaient au programme ! Un salut tout particulier aux jeunes socialistes de toute la région avec une mention spéciale pour ceux du Maine et Loire (salut donc à Quentin et son équipe), de Vendée (François et tous les militants), et bien sûr de Loire Atlantique (Augustin et toute la bande). Un moment très agréable passé à refaire le monde dans le bus avec les militants nazairiens. En tout cas, c’est un grand plaisir que de retrouver les camarades de sa région et de voir que la campagne est lancée et bien lancée !

Mes chers amis.

Ce soir, c’est bien sûr comme vient de le dire Edouard la présidente des Jeunes Socialiste qui parle. Mais c’est aussi la petite fille qui a grandi en Brière, l’ado du lycée Aristide Briand à Saint-Nazaire, l’étudiante de Nantes qui veut te dire quelque chose, cher Jacques.

Je veux dire ce soir que tu nous as rendu fier d’être des Ligériens et des Ligériennes.

Notre région avait parfois, quand elle était incarnée par François Fillon et le marquis de Villiers, l’image d’une féodalité. D’un Ouest figé, conservateur, d’une vielle France tellement ancrée dans le passé qu’en 2004, ils n’avaient tout simplement pas imaginé qu’un fief, qu’une bastille, ça puisse tomber.

Et bien Jacques, avec toi nous l’avons fait. Et je veux te saluer car, c’est toi, qui vient de la Roche-sur-Yon et de la Vendée, qui les a combattu de front. Et ce n’est pas une simple victoire électorale. Nous avons tourné à nouveau les Pays de la Loire vers l’avenir. Et les jeunes qui faisaient la fête, place Royale, à Nantes, chez toi, Jean-Marc, ces jeunes l’avaient bien compris.

Cette victoire, c’était d’abord la leur. Celle des forces de la jeunesse. Celle du mouvement dans la société. Celle de l’avenir. Ce que nous avons fait n’allait pas démentir cette espérance.

Nous avons voulu assurer à tous les jeunes les conditions de leur réussite scolaire et professionnelle. Nous voulions qu’un jeune de la Brière, un jeune né au millieu des champs de l’Anjou, un Jeune du centre ville de Nantes, un jeune du quartier des Sablons au Mans, que tous ces jeunes aient les mêmes possibilités d’avenir.

Alors nous avons fait la gratuité des manuels scolaires. Nous avons rénové et construit des lycées. – 122 lycées publics sur 126 et 24 CFA ont bénéficié de ces rénovations. Nous les avons systématiquement équipé en informatique. Nous avons développé l’apprentissage. Nous avons pris en charge l’équipement professionnel, facilité les transports pour les apprentis les lycéens et les étudiants. Nous avons fait cela en guidant les lycées vers des pratiques éco responsables et en construisant en haute qualité environnementale.

Et puis nous nous sommes attaqués à l’enseignement supérieur. Nous voulions que les jeunes de notre région puisse accéder à une formation de haut niveau, qui prépare l’avenir. Et qu’aucun lycéen n’hésite à poursuivre des études. A cause du logement. A cause des débouchés. A cause de l’éloignement. Nous voulons l’autonomie des jeunes et nous y avons travaillé.

Alors nous avons créé ou rénové 2200 chambres universitaires. Nous avons construit 300 studios à Angers à la cité U volta. 2M d’euros en plus pour le logement étudiant en 2009. Cautionnement solidaire pour l’accès au logement public et privé. 600 000 euros pour les jeunes en difficulté. L’accès à la culture et au sport qui a bénéficié à plus de 66 000 personnes avec le Pass. Voilà la gauche en action !

Mes chers amis, nous somme le mouvement face à l’immobilisme. Nous ouvrons les chemins de l’avenir. Nous avons construit le technocampus EMC2 pour accueillir 300 chercheurs et ingénieurs. Nous avons préparé l’avenir de la recherche médicale contre le cancer à Nantes avec le Cyclotron.

Notre action permet à notre région d’être mieux elle-même.

Nous sommes une grande région. Nous avons de grande ambition pour notre territoire, qui n’est peut être pas la star des médias nationaux, mais qui a un message à porter en France et en Europe :

Oui on peut vivre bien. Oui on peut innover. Oui, on peut être solidaire. Oui on peut le faire en respectant et en faisant connaître une culture riche et ancienne. Oui on peut la tourner vers l’avenir.

Oui, nous sommes tout cela, les Pays de la Loire.

L’Océan et le fleuve, la ville et la campagne, les marais et les vignobles, les usines et les campus.

La gauche en Pays de la Loire, c’est cela : donner toutes ses chances à notre avenir dans ce pays. Et nous sommes avec chacun de ces enfants comme avec tous ceux qui veulent rejoindre cette vision de la vie.

Nous sommes avec chacun des 2200 salariés au chômage partiel à qui nous avons donné une formation.

Nous sommes avec les créateurs d’entreprise, en facilitant la création, en l’encourageant et en la finançant.

Nous sommes avec les 1000 jeunes et précaires à qui nous avons créé des emplois tremplin.

Nous sommes avec les jeunes agriculteurs qui développent les fillières de qualité, en soutenant leur formation, en les aidant à reprendre des exploitations, en les aidant à la conversion au bio. Nous faisons aussi ce travail avec les jeunes pêcheurs. Nous sommes avec ce terroir de qualité, ses poissons, ses légumes ces vins. Nous voulons que ces bon produits soient cultivés dans un esprit durable et écolo.

Nous sommes avec toutes celles et tous que nous avons accompagné vers la culture, en développant une offre populaire de qualité. Nous sommes dans les festivals comme dans les équipements culturels. Nous sommes avec les écoles de musique comme dans les monuments historiques. Nous développons le tourisme populaire pour que chacun puisse accéder au repos et à la culture.

Nous sommes avec toutes celles et tous ceux qui amènenent le service public partout en Pays de la Loire. Avec les postiers, les hospitaliers. Avec les enseignants et les agents de l’équipement et avec les cheminots. Ceux qui font vivre tous ces territoires qu’on aime.

Nous sommes avec les jeunes ruraux, les jeunes des villes et des cités. Nous sommes avec les étudiants et les lycéens, avec les apprentis et les précaires. Avec les chômeurs et tous ceux que nous aidons à reprendre pied.

Nous sommes avec les ouvriers de Saint-Nazaire et d’ailleurs et nous nous battons pour leur emploi, pour l’avenir de leurs industries, en formant et en investissant dans l’avenir contre la crise, parce que nous sommes fiers d’être les ouvriers de la mer, nous sommes fiers de ces bateaux et de ces avions que nous fabriquons et qui montrent, tout autour de la terre, le savoir faire des gens d’ici.

Oui, cher Jacques, nous aimons notre région. Nous aimons ce qu’y s’y passe. Nous aimons voire notre région en mouvement, avec la gauche en action. Il reste tant de chose à faire et les ligériens méritent cet avenir meilleur.

Voilà le message que nous allons faire passer d’Angers à La Roche, du Mans à Pornic, de Rezé à Trélazé.

Nous allons le dire en tapant à toutes les portes, en allant à la rencontre de chacun sur les marchés ou au pied des immeubles : notre avenir, notre région, mérite qu’on s’engage pour elle. Elle mérite d ‘être tournée vers l’avenir. Elle mérite l’emploi, l’écologie, l’éducation, le logement la santé. Elle mérite, avec toi, cher Jacques, avec toute ton équipe, elle mérite le meilleur.

2 comments on “La gauche en action en Pays de la Loire !

  1. 22 janvier 2010 Quentin CLEMENT

    Merci Laurianne pour cette article et ces remerciements, nous n’avons pas pu nous revoir après le meeting mais je crois qu’il fut une réussite et que nos objectifs ont été largement atteint. Je crois que c’est un lancement de campagne dynamique et engageant mais le plus dur reste à faire, et nous serons au rendez-vous. Par ailleurs ce fût un plaisir de te rencontrer et de t’accueillir à Angers. A bientôt en tout cas et merci de ta présence.
    Quentin
    (Je précise que Clément est mon nom de famille mais t’inquiète tout le monde fait l’erreur…)

    Répondre
  2. 22 janvier 2010 Blanchet

    C’est bien! continuez d’etre à gauche, ne faites pas de cadeau à la droite, réinventez la politique (vous avez un boulevard devant vous). Contrairement aux idées recues, la France sera à gauche et pour un moment !

    Répondre

Laisser un commentaire