Lettre à Marc-Philippe Daubresse


Le dispositif du RSA Jeunes est entré en vigueur le 1er octobre 2010. Il devait touché plus de 160000 jeunes or le gouvernement estime qu’il n’y aurait que 15000 bénéficiaires potentiels. C’est pourquoi, j’ai décidé d’écrire à M. Marc-Philippe Daubresse, ministre de la jeunesse et des solidarités actives, pour qu’il fasse la lumière sur l’efficacité réelle de ce dispositif. Je vous laisse découvrir ci-dessous cette lettre.

M. Marc-Philippe Daubresse
Ministre de la jeunesse et des solidarités actives

À Paris, le vendredi 5 novembre 2010,

Objet : Recensement du nombre de demandeurs du RSA Jeunes

Monsieur le Ministre,

Il y a plus d’un an maintenant, le 19 septembre 2009, Nicolas Sarkozy, président de la République, présentait son plan “Agir pour la jeunesse”. L’une des propositions phares, le Revenu de Solidarité Active à destination des jeunes (RSA Jeunes) est entrée en vigueur le 1er octobre 2010. Censé bénéficier à plus de 160000 jeunes pour un coût d’au moins 200 millions d’euros, les premiers versements du RSA Jeunes ont donc du être versés depuis un mois maintenant.

Au vu des critères restrictifs de ce dispositif, “avoir travaillé à temps plein au moins deux ans au cours des trois dernières années”, votre gouvernement évalue lui-même à seulement 15000 le nombre de potentiels bénéficiaires.

En effet, les jeunes ne subissant que l’intérim, les CDD ou le temps partiel, se trouvent de fait, exclus de ce dispositif. Tout comme un jeune ayant eu la chance d’être pendant deux ans en CDI à temps plein, car, s’il perd son emploi, il bénéficiera des allocations chômage pendant dix-huit mois à un niveau heureusement supérieur au RSA et, au-delà de cette période, il ne peut plus bénéficier du RSA. De fait, seul un jeune, chef d’entreprise pendant deux ans, et qui fait faillite pourra bénéficier du RSA Jeunes. Au final, cette “mesure phare”, touchera péniblement quelques centaines de jeunes à travers l’ensemble du territoire national.

Vous avez rendu public le nombre de demandeurs de ce dispositif, les Jeunes Socialistes vous demandent maintenant, Monsieur le Ministre, que la lumière soit faite sur l’efficacité réelle de ce dispositif et que vous rendiez transparent le nombre de bénéficiaires.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, mes sincères salutations.

Laurianne Deniaud
Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes

2 comments on “Lettre à Marc-Philippe Daubresse

  1. 5 novembre 2010 Florence AUGIER

    Ce dispositif est de la poudre au yeux.
    je travaille à Pôle Emploi et j’ai assisté dans mon départment à des réunions sur le sujet. Tous les services de l’état confirme que ce dispositif ne touchera que très peu de jeunes.
    Sur le Val d’Oise lors de la dernière réunion avec les services concernés il n’y avait que trois personnes susceptibles d’être concerné par le dispositif et encore les instructions des dossiers n’étaient pas terminées.
    Une fois de plus le gouvernement fait semblant ! Comme il a fait semblant sur le grenelle de l’environnement, le travailler plus pour gagner plus et tout le reste !
    Bravo Laurianne pour le bon boulot que tu fais au MJS.
    Amitiés socialistes

    Répondre
  2. 9 novembre 2010 Henryck

    On voit encore par la suite que cette politique ne mènera a rien.Faire croire au gens,que l’on va les aider,mais rien ne fut fait.
    C’est logique,qu’ensuite les gens aillent dans la rue,encore plus mécontent.
    Vraiment…

    Répondre

Laisser un commentaire