“Laissons-nous dépasser par le changement et par la mobilisation que nous proposons à la France”


Retrouvez mon intervention publiée dans la Revue des Socialistes à l’occasion de la convention nationale sur le projet :

Chers amis,

Depuis quelques semaines, des dizaines de jeunes, puis des centaines et maintenant des milliers investissent les rues et les places, des petites et grandes villes, en Espagne et en Grèce pour demander nulle autre chose que le changement. Ils sont las d’attendre des jours meilleurs toujours prévus pour le surlendemain. Ensemble ils ont créé. Ils se sont donnés rendez-vous grâce au plus grand café du monde que sont les réseaux sociaux et redonnent des couleurs au mouvement social. Ils font renaitre le goût du combat et apportent de la vivacité à la gauche.

Ces mobilisations, après celles qui se sont déroulées en France, en Angleterre, et en Italie témoignent de la volonté des jeunes Européens de faire naître le changement, et de trouver une place dans la société que le chômage, la précarité et les politiques d’austérité ne nous laissent que peu entrevoir.

Aujourd’hui les jeunes de France se tournent avec impatience vers notre famille politique. Ils attendent que nous nous adressions à eux, sinon eux aussi se détourneront de nous, confondant la gauche et la droite, faisant gagner les forces de l’ordre et de la réaction.

Les jeunes de France sont impatients qu’on leur laisse exprimer pleinement toutes leurs capacités créatives. Ils attendent qu’on leur accorde une chance dans l’entreprise. Ils espèrent que la société soit enfin capable de leur faire confiance, aux antipodes de la méfiance dans laquelle ils sont tenus depuis dix ans.

Ce que ma génération attend des socialistes c’est un projet d’avenir, pas des mesures estampillées « jeunes », pour faire plaisir, et qui nous enfermeraient dans un statut de citoyen de seconde zone. Bien au contraire, ce à quoi nous aspirons c’est d’un véritable droit à l’avenir. Faire que la jeunesse redevienne le temps de l’espérance. Un moment où on n’a pas peur d’oser, d’essayer, de pouvoir faire des choix, de changer d’avis, dans une société où la moindre erreur ne vous condamnerait plus systématiquement à la précarité.

C’est ce que nous ont dit les jeunes de France quand nous avons été à leur rencontre. Quand nous leur avons demandé de nous donner leur avis sur 21 de nos propositions, pour savoir ce qu’ils jugeaient prioritaire et non-prioritaire. Ce sont plus de 30 000 jeunes avec qui nous avons échangé, débattu et qui aujourd’hui nous écoutent avec attention.

Voilà pourquoi les jeunes de France attendent des socialistes qu’ils leur parlent du parcours d’autonomie. De cette possibilité pour un jeune ayant été en échec scolaire de pouvoir reprendre une formation à 20 ans tout en bénéficiant de l’allocation d’autonomie. De la possibilité pour un étudiant d’aller dans la formation de son choix et de se consacrer pleinement à ses études, car grâce à l’allocation d’autonomie il n’aura pas à se salarier pour étudier.

Voilà pourquoi les jeunes femmes attendent tant des socialistes, car quand elles réussissent à faire exploser le plafond de verre dans les études, elles ne comprennent pas pourquoi elles devraient être moins bien payées qu’un jeune homme pour un même travail.

Voilà pourquoi les jeunes de France attendent le respect. Le respect d’un agent de police qui vouvoie au lieu de tutoyer, qui agit comme garant de la loi républicaine que vous soyez un garçon ou une fille, et quelque soit votre couleur de peau. L’attestation de contrôle d’identité ce n’est pas un gadget, ni une défiance, à l’égard de fonctionnaires qui servent la République. C’est une mesure nécessaire pour refaire société et recréer une relation de confiance entre les citoyens et la police du quotidien.

Faisons confiance aux jeunes de France. Allons présenter le projet de la famille socialiste, mais en étant à l’écoute. Les primaires seront un succès, une véritable machine à gagner, une occasion unique où le peuple de gauche – et les jeunes en son sein – fera entendre ses envies et ses exigences.

C’est ce que feront les volontaires du changement. Ces centaines et centaines de jeunes qui chaque jour nous rejoignent pour porter les 8 engagements du pacte pour les jeunes. Prenez goût à leur présence. Ils seront de chaque meeting, de chaque rencontre avec les citoyens, de chaque débat sur le net pour interpeller nos candidats.

Faisons confiance à ceux qui nous rejoignent. Donnons-leur le pouvoir, soyons exigeants sur le non-cumul des mandats et veillons à ce que les investitures pour les prochaines élections législatives nous permettent d’espérer une assemblée qui nous redonne confiance en la République.

Laissons-nous dépasser par le changement et par la mobilisation que nous proposons à la France.

Laisser un commentaire