Partager

2012 ça commence demain !


publié le 8 octobre 2011 - Commentaires : 2 - Catégories : En action Socialisme


Les Français sont divers, jeunes ou moins jeunes, étudiants, salariés, créateurs, habitants des quartiers populaires, des campagnes ou des centres villes, femmes ou hommes. Parce qu’ils ont souvent le cœur à gauche, que leurs valeurs sont la confiance, l’échange et le métissage, parce que ces valeurs sont les nôtres, parce que nous ne sommes engagés en politique que par eux, que pour eux. Il y a un an les socialistes ont décidés de créer un nouvel espace démocratique, d’ouvrir grand les portes et les fenêtres, de faire confiance au peuple de gauche et de tout faire pour se laisser irriguer.

Ca y est, nous y sommes, des milliers de Françaises et Français se rendront aux urnes demain pour choisir celle ou celui qui portera nos couleurs, les couleurs du changement, en mai 2012.

Les Jeunes Socialistes ont consacré leur énergie à faire connaître ce nouveau droit et à construire cette machine à gagner avec enthousiasme. Pendant des jours et des mois, nous nous sommes mobilisés pour porter la parole de notre génération, relayer les doutes, les attentes et les espoirs de celles et ceux qui n’ont jamais connu la gauche au pouvoir.

Vous le savez, j’ai décidé de ne pas prendre de position publique pour un candidat ou une candidate.

J’ai voulu que tous les Jeunes Socialistes se sentent bien dans leurs baskets, dans leur mouvement, et que tous les Jeunes Socialistes, tous les Volontaires du Changement puissent s’engager, se mobiliser pour le ou la candidat-e de leur choix, avec sérénité et énergie, tout en pouvant continuer de porter auprès de chacun des 6 candidats notre Pacte pour les Jeunes et préparer dès aujourd’hui le rassemblement.

Je dois avouer que ça m’a souvent démangé de participer au débat, mais le jeu en valait la chandelle. Le pari est tenu : le Pacte pour les Jeunes soutenu par plus de 40 000 jeunes de toute la France a été approuvé par tous nos candidats à la Rochelle, et les jeunes sont au cœur de l’action et des débats.

Depuis plus de 3 mois, de nombreux Jeunes Socialistes se sont engagés dans les équipes des 5 candidats socialistes, Nisrine, Vincent, Arthur, Sarah, Thierry, Rama, Pierre. Tous ont eu à cœur de représenter notre génération. Tous se sont investis pour favoriser la participation et la mobilisation des jeunes aux primaires.
Les primaires vont réussir. Nous n’étions pas nombreux il y a quelques années à faire le pari de cette ouverture démocratique, la rivière a grossi. Ce combat pour l’ouverture, la rénovation et la modernisation ne doit pas s’arrêter le 9 octobre.

Tout d’abord, le candidat élu devra créer les conditions d’une campagne présidentielle différente de toutes celles que nous avons connues, en faisant des centaines de milliers d’électeurs des primaires des acteurs essentiels de la mobilisation qui suivra. Les socialistes devront accueillir aussi bien ces citoyens dans la campagne qu’ils ont préparé le processus des primaires. Rien ne serait plus décevant que de donner le sentiment qu’après la désignation, l’appareil reprenne le contrôle. Continuons à nous ouvrir et faisons de chaque citoyen un responsable de la campagne !

Ensuite, nous devrons tirer les conséquences du succès des primaires à d’autres niveaux. Les problèmes de renouvellement, d’étroitesse de la légitimité d’appareil, de dynamique peuvent aussi se poser au niveau local. Pourquoi ne pas envisager dans certains cas des primaires ouvertes pour désigner nos candidats à des élections locales ?

Enfin, la rénovation resterait inachevée sans la mise en œuvre du renouvellement, du rajeunissement et du non cumul des mandats . Dès l’investiture de nos candidats aux législatives en Décembre prochain nous devrons être dans les actes. Voir grand, laisser la parole à ceux qui ont trop longtemps été ignorés, placés hors champs depuis 5 ans, c’est notre prochaine étape.

Le changement approche. Notre programme est une force, notre voile. C’est notre capacité à faire bouger la vie politique, à nous rapprocher des citoyens, à leur donner des pouvoirs, à être des casseurs de conservatismes qui amènera le vent qui nous portera.

Antoine de Saint Exupéry nous appelait déjà à ce mouvement « Voyez-vous dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent »

Alors oui nous avons besoin des Françaises et des Français, nous comptons sur eux, sur vous demain et après demain pour secouer avec nous tous les vieux monde, les pouvoirs usés, les conservateurs qui se satisfont juste d’être là et de durer.

Nous vous proposons dès aujourd’hui de faire vivre cette force et de monter aux barricades de notre temps pour faire naître un nouvel âge de notre République.

Menons la plus grande bataille d’ici à mai prochain, contre les forces de l’argent et les pouvoirs médiatiques, en construisant une campagne où c’est la force de chaque citoyen qui comptera pour convaincre. Et ensuite, nous serons toujours plus nombreux et plus forts pour restaurer et faire grandir la République. 2012 ça commence demain !

2 commentaires - “2012 ça commence demain !

  1. Madame Deniaud,

    Je commente cet article car c’est le moyen le plus direct que j’ai trouvé pour vous contacter.

    Etudiante à l’Em-lyon et membre actif de l’association Forum, association qui organise conférences et débats à l’Em-Lyon, j’aimerais vous proposez d’y intervenir lors d’un débat transpartisan.

    La campagne présidentielle approche et l’association Forum a à cœur de sensibiliser les étudiants de l’Em-Lyon au débat politique voire à leur donner envie d’y prendre part!

    Nous avons récemment reçu Monsieur Moscovici, nous accueillerons bientôt Monsieur Lang et d’autres cadres des partis politiques mais nous avons aussi pensé qu’il serait intéressant de recevoir des jeunes impliqués dans la vie politique française.

    L’idéal pour nous serait d’organiser un débat réunissant des jeunes de divers partis politiques pour créer un dialogue entre différentes idées et valeurs mais aussi entre différents parcours politiques.
    Messieurs François-Xavier Pénicaud et Benjamin Lancar m’ont déjà répondu favorablement.

    Nous serions donc ravis de vous faire prendre part à ce débat en tant qu’ancienne présidente du Mouvement des jeunes socialistes et secrétaire générale à la vie associative ainsi que conseillère jeunesse dans l’équipe de campagne de François Hollande.

    Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ce message et me tiens prête à vous fournir des informations supplémentaires si vous le voulez bien.
    Cordialement,

    Camille Rouge.
    camille-rouge@edu.em-lyon.com
    06 61 38 98 56

Laisser un commentaire