La mauvaise gestion budgétaire du gouvernement en matière de bourses étudiantes pointée du doigt par la Cour des Comptes


La Cour des Comptes dénonce, dans un rapport du 30 novembre, la sous-budgétisation chronique dont les bourses étudiantes font l’objet. Au-delà de l’aspect technique des critiques émises par la Cour à l’encontre de la gestion chaotique du programme « Vie étudiante », le problème soulevé est réel.

Cette mauvaise gestion budgétaire de l’Etat se traduit par des retards de paiement des bourses pour les étudiants. Retards dont les conséquences sont d’autant plus lourdes que leur budget est déjà très serré, que les jeunes subissent déjà de plein fouet les conséquences sociales de la crise, et que les aides d’urgence ont été réduites.

Il est consternant de constater qu’une fois de plus, en cette période de crise, le gouvernement ne prévoit pas de filet de sécurité social. Toujours dans l’urgence et dans la gestion au coup par coup, il ne sait ni prévoir ni anticiper les besoins. Cette absence de considération des problématiques sociales, au-delà des situations de détresse personnelle qu’elle engendre, se traduit malheureusement déjà concrètement puisque, depuis 2006, la part des étudiants issus des familles les plus modestes a baissé de plus de 9 points.

Laisser un commentaire