Priorité à la jeunesse: le discours de François Hollande à Strasbourg


“La force de la jeunesse, c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre en chemin dans le grand mouvement de la vie.” François Hollande

Il y a quelques semaines, à Strasbourg, devant plusieurs milliers de jeunes, François Hollande revenait sur les grands enjeux que nous voulons porter dans cette campagne en direction des jeunes de notre pays.

Faire de la jeunesse une priorité, comme nous avons choisi de le faire, c’est d’abord rompre avec la réalité insupportable à laquelle sont confrontés les jeunes depuis maintenant dix ans. C’est refuser le fait que les jeunes d’aujourd’hui aient pour seule perspective celle de vivre moins bien que leurs parents, d’avoir des difficultés à se former, à trouver un emploi, à se soigner, à se loger… Quand on sait que 25% des jeunes vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, que 50% des jeunes des quartiers populaires sont au chômage et que 150 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans qualification, on ne peut que porter un grand projet pour de grands changements pour les jeunes de France.

C’est ce que fait François Hollande et qu’il a détaillé à Strasbourg en rappelant que l’enjeu de cette élection présidentielle est, pour les socialistes, de renouer avec la promesse républicaine, avec ce rêve français qui permet à chaque génération de vivre mieux que la précédente.

L’urgence de l’insertion professionnelle

L’urgence aujourd’hui pour les jeunes de France c’est l’insertion professionnelle. Le rôle de la gauche au pouvoir ce sera de refuser le décrochage scolaire, la relégation sociale et la marginalisation. De ne pas admettre qu’un jeune puisse se retrouver ssans perspective d’avenir.
Il y aura nécessairement une réponse pour chaque jeune, à chaque situation, aucun jeune de 16 à 1 ! ans ne se retrouvera sans solution se sera une nouvelle obligation pour la puissance publique. Puis passé 18 ans c’est la construction d’un parcours d’autonomie qui sera proposé.
Parce que ce que veulent les jeunes ce n’est pas l’assistanat mais l’autonomie, la capacité d’avancer sur le chemin de la vie et de faire ses propres choix. Ce sera donc le parcours d’autonomie qui concernera tant les étudiant que les jeunes que tous les jeunes en parcours de formation.
Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, c’est aussi la création de d’emploi d’avenir dans les domaines de l’innovation environnementale et sociale. Des emplois qui faciliteront l’entrée des jeunes sur le marché du travail mais qui seront aussi bénéfiques à notre pays tant du point de vue environnemental qu’en terme de croissance.
L’autre grande mesure que nous porterons, c’est le contrat de génération. Alors qu’un jeune sur quatre est en emploi aidé et que l’intérim et le CDD sont aujourd’hui les seules portes d’entrées sur le marché du travail, nous voulons, avec François Hollande inciter davantage les employeurs à embaucher des jeunes en CDI. Ce contrat conduira les employeurs à prendre un double engagement, celui de garder un senior de plus de 55 ans déjà présent dans l’entreprise et celui d’accueillir un jeune de moins de 25 ans en CDI dans l’entreprise. 500 000 jeunes pourront ainsi chaque année entrer plus rapidement dans l’emploi, en étant immédiatement embauchés en CDI.

Pour une grande ambition éducative

Dans cette priorité faite aux jeunes, l’école sera bien évidemment au cœur de notre action. Car si le défi de la massification a été en parti relevé, c’est loin d’être le cas pour celui de la démocratisation et si sur dix enfants de cadres qui entrent au collège huit iront à l’université, seuls trois enfants d’ouvriers sur dix poursuivront des études supérieures.
C’est pour cela que nous voulons faire de l’école une grande cause nationale en mettant en place une loi programme sur cinq ans, élaborée après concertation avec les syndicats, les associations de parents d’élèves et les associations d’éducation populaire. Au-delà de mettre des moyens pour l’éducation, une réforme profonde, tant des rythmes scolaires que des pédagogies et du métier d’enseignant, est fondamentale.
L’urgence c’est aussi de revaloriser l’enseignement professionnel, de parler de ces jeunes dont on parle trop, ces 1 200 000 jeunes qui sont dans l’enseignement professionnel. Ces filières ne doivent plus être considérer comme des voies de garages mais bien devenir des filières d’excellence formant et créant une élite productive dont nous avons besoin pour conduire la réindustrialisation de la France.
Enfin nous nous fixons un objectif de 50% de diplômés de l’enseignement supérieur en plus d’ici dix ans. Cela nécessitera de grands travaux tant dans l’accompagnement des étudiants que dans la réforme globale du système d’orientation qui conduit tant de jeunes à l’échec et à l’abandon de leurs études. Cela passera aussi par le rapprochement des grandes écoles et des universités pour mettre un terme aux inégalités tant en terme de moyens que de personnel.

Voilà la grande ambition que nous voulons porter aux côtés de François Hollande, pour les jeunes de France.

Crédit photo: Hugo Vanmalle

One comment on “Priorité à la jeunesse: le discours de François Hollande à Strasbourg

  1. 6 février 2012 celine f

    Bonjour,

    J’ai assisté au meeting du Bourget et entre nous,ce n’est pas facile de s’adresser à 25 000 personnes mais je trouve que vous vous en êtes bien sortie quoiqu’en dise le Petit Journal…(même si d’ordinaire,j’adore cette émission)

    J’ai été plus que fascinée par le discours de François Hollande et je m’apprête à partager son programme avec ma section.D’ailleurs à ce propos,j’ai remarqué que la jeunesse,souvent décriée et ignorée pendant ce quinquennat serait l’une des priorités de Monsieur Hollande s’il est,et je l’espère sincèrement,élu.A ce propos je me permets de vous transmettre cet article que j’ai lu il y a peu et que vous avez certainement déjà lu je pense.Je trouve qu’il y a de bonnes pistes de réflexions même si, j’imagine, beaucoup d’entre elles sont déjà sur votre liste d’idées…

    voici le lien,au cas où vous ne l’auriez pas lu:http://www.scuderi.fr/jeunesse2012.html#.TygOn0HNklc.facebook

    Répondre

Laisser un commentaire