Partager

Communiqué suite aux déclarations de Luc Châtel


publié le 4 avril 2012 - Commentaire : 0 - Catégories : Communiqué de presse Vie associative


Communiqué de presse de Thierry Jeantet, Responsable du Pôle Economie Sociale et Solidaire dans l’équipe de campagne et Laurianne Deniaud, Chargée de la Jeunesse dans l’équipe de campagne

La déclaration du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative au Conseil des ministres du 3 avril démontre quelle politique restrictive et plus encore régressive a été conduite par Nicolas Sarkozy à l’égard des associations. Elles ont, de fait, souffert tout au long des cinq années de sa présidence d’une réduction des subventions d’Etat et d’un étranglement financier mettant à mal leurs projets et l’action de leurs bénévoles, malgré tous les efforts des collectivités territoriales pour compenser cette situation. Le dialogue dont se vante le gouvernement a été réduit à sa plus simple expression et les attaques répétées du candidat Sarkozy contre les corps intermédiaires ces derniers jours suffisent à souligner dans quel mépris il tient les associations.

François Hollande a eu raison de rappeler que la loi de 1901, fondatrice des associations, est un pilier de la République et qu’il est temps de valoriser l’apport des 16 millions de bénévoles associatifs, des salariés qui travaillent avec eux, à la construction de l’intérêt général, de la cohésion sociale et d’une démocratie active.

Ces femmes et ces hommes innovent tous les jours pour créer du lien social, inventer des solutions pour les personnes fragilisées, animer des territoires sur le plan culturel et sportif, faire de l’accompagnement scolaire…

C’est pourquoi François Hollande s’est engagé à recevoir, s’il est élu, le monde associatif chaque année, afin de s’appuyer sur leurs expériences et leurs compétences. Il a de plus annoncé que les financements du monde associatif seront renforcés et les modalités diversifiées et sécurisées afin de favoriser l’innovation sociale. Les 150 000 emplois d’avenir qui seront mis en place, devant être essentiellement associatifs, participeront également au soutien de la vitalité associative.

Le changement passera par une mobilisation citoyenne, avec toutes celles et ceux qui font la vie associative !

Laisser un commentaire