On y est. Chaque voix compte. #On6maiTous


Pour terminer cette campagne et avant la journée décisive de dimanche, je veux vous faire partager la conclusion du discours que j’ai préparé pour le meeting de Mulhouse ce soir, car il résume bien le sentiment qui est le mien aujourd’hui.

“Devant moi, vous êtes de toutes les générations. Vous avez bien compris ce qui est en jeu. Certains ont connu mai 1981. D’autres pas encore. Il y a là une émotion, une attente puissante, qui vient des profondeurs du pays et qui peut se libérer dimanche soir. Je pense aux mots de Barbara : regarde, quelque chose a changé, l’air est plus léger, c’est indéfinissable. Nous voulons vivre cela. Nous voulons laver l’affront fait à la patrie de la révolution, de marianne, des droits de l’homme par un président qui a salit les valeurs de notre pays et c’est pour cela que nous avons ressenti tant de fierté quand François Hollande a exprimé sa vision de ce que pouvait être une autre présidence, respectueuse des Français, porteuse de valeurs de justice et d’égalité. Nous avons vibré à ce moment là. Si nous poursuivons le rassemblement, si le vote du second tour confirme le mouvement qui s’est engagé au premier, nous vivrons un moment historique.

C’est à nous de jouer maintenant. Nous allons porter François Hollande à l’Elysée. Pour la République. Pour la France. Chaque voix va compter. Nous allons le faire. Le changement, c’est maintenant.”

2 comments on “On y est. Chaque voix compte. #On6maiTous

  1. 5 mai 2012 Philippe

    Très bon hashtag que ce #On6maiTous 🙂

    Répondre
  2. 7 mai 2012 Jean-Philippe

    « Nous voulons laver l’affront fait à la patrie de la révolution, de Marianne, des droits de l’homme par un président qui a salit les valeurs de notre pays ».

    Bien honnêtement Mme Deniaud, ne trouvez-vous pas que vous exagérez un peu ?

    La France n’est pas en guerre, l’état de droit a été maintenu, le bagne de Cayenne n’a pas été rouvert, on n’a pas ré-établi la peine de mort, le droit des citoyens est respecté y compris la liberté de s’exprimer, aucun parti politique n’a été interdit, on peut être homosexuel sans risquer la prison, les tensions entre les communautés ethniques et culturelles restent acceptables, le gouvernement de la Françe a mené une politique internationale que les autres puissances ont trouvé respectable le plus souvent…

    Je ne fais pas l’apologie de M. Sarkozy et de son gouvernement et suis loin d’être d’accord avec la politique menée depuis 2007. Mais la France aujourd’hui ne me semble pas défigurée par rapport à ce qu’elle était en 2007 ou en 1995.

    La démocratie sous-entend l’existence d’une variété d’opinions. Que vous ne soyez pas d’accord avec la politique de la Droite française, soit. Moi non plus. Que les idéologies qui sous-tendent votre action soient incompatibles avec les idéologies de Droite, c’est la beauté du pluralisme politique.

    Mais lorsque l’on regarde les évènements récents dans des pays comme l’Italie, la Russie, l’Ukraine ou quand on relit notre propre histoire (le premier septennat de M. Mitterrand par exemple et ses petits comptes entre amis), bien honnêtement, vous conviendrez que vos propos sont un petit peu déplacés.

    Meilleures salutations

    Répondre