Partager

STX/Fincantieri : l’Etat doit montrer sa détermination à défendre nos intérêts stratégiques.


publié le 4 janvier 2017 - Commentaire : 0 - Catégories : Economie Industrie


Fincantieri a été désigné par la justice coréenne comme repreneur de la majorité du capital de STX France. Si on peut se satisfaire que des scénarios de reprises comme celui du groupe chinois Genting soient écartés, le choix de cette offre unique n’est pas sans risques.

Fincantieri est un industriel européen reconnu, expert de la construction navale et des paquebots, et dont l’actionnaire principal est l’Etat italien. Cela ne suffit cependant pas à lever les inquiétudes légitimes qui existent aujourd’hui à Saint-Nazaire et que j’ai rappelées la semaine dernière dans un communiqué (emploi local, doublons, concurrence des sites et transferts de technologie avec les partenaires chinois, indépendance industrielle dans le maritime civil et militaire).

Il faut des garanties plus que des paroles pour rassurer les Nazairiens. L’Etat possède 33% du capital. Des participations de DCNS, des armateurs RCCL et MSC sont régulièrement évoquées dans ce dossier. L’Etat doit se mobiliser pour que le futur tour de table et le pacte d’actionnaires soient par eux-mêmes de nature à sécuriser tous les métiers du site de Saint-Nazaire, l’emploi local à long terme et l’indépendance industrielle et militaire de la France. Faute d’accord en ce sens, tous les moyens existent pour que la France préserve ses intérêts.

Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, sera à Saint-Nazaire aujourd’hui. J’attends qu’il montre toute la détermination et la force de la République française dans ce dossier, qui concerne des intérêts stratégiques pour notre pays et vitaux pour notre territoire.

Laisser un commentaire