Partager

Digue de Méan : un aménagement indispensable face aux risques littoraux


publié le 12 mai 2017 - Commentaire : 0 - Catégories : Ecologie En action Saint-Nazaire


Avec les “Flâneries du Brivet”, nous fêterons ce soir les nouveaux aménagements de Méan-Penhoët. Je suis très heureuse que nous livrions aux habitants une réalisation issue de la concertation, indispensable et qui va améliorer le cadre de vie.

Le changement climatique et les risque littoraux ne sont pas une menace abstraite et lointaine. À mesure que le climat se dérègle avec des tempêtes plus violentes et imprévisibles, avec la montée du niveau de la mer, la prévention des risques littoraux devient un enjeu majeur pour protéger les habitants des côtes et leurs biens.

C’est dans ce contexte, suite à la tempête Xynthia notamment, que Saint-Nazaire s’est engagée dans la construction d’une digue pour protéger le quartier de Méan, particulièrement exposé à des inondations liées au débordements du Brivet, à proximité de l’estuaire. Les circuits d’eaux pluviales ont été rénovés, des pompes mises en place, une digue et des portes mobiles aménagées, pour un coût de 1,3M€.

Nous avons choisi de faire de cette nécessité une chance pour le quartier, en construisant une promenade arborée, des espaces de loisir et de convivialité. C’est le travail de concertation, d’écoute et de participation avec les habitants qui a permis de métamorphoser un ouvrage technique en une promenade que certains appellent déjà le “petit front de mer”.

En l’état actuel des choses, ce que nous avons pu faire à Méan-Penhoët ne serait pas possible partout demain. Si la montée des eaux et le changement climatique se poursuivent et s’accroissent, beaucoup de villes et villages, de maisons et d’immeubles, dans toute la France comme dans notre circonscription (particulièrement proche du niveau de l’eau) devront être protégées.

C’est pour cela que je défendrai demain, si je suis élue députée, une lutte déterminée pour l’application des accords de Paris (COP 21), la réduction des gaz à effets de serre, mais également pour la mise en place d’une véritable stratégie nationale et de financements suffisants à l’échelle du pays pour faire face aux effets concrets du changement climatique.

Laisser un commentaire