Partager

Digue de Méan : un aménagement indispensable face aux risques littoraux


publié le 12 mai 2017 - Commentaire : 0 - Catégories : Ecologie En action Saint-Nazaire


Avec les “Flâneries du Brivet”, nous fêterons ce soir les nouveaux aménagements de Méan-Penhoët. Je suis très heureuse que nous livrions aux habitants une réalisation issue de la concertation, indispensable et qui va améliorer le cadre de vie.

Le changement climatique et les risque littoraux ne sont pas une menace abstraite et lointaine. À mesure que le climat se dérègle avec des tempêtes plus violentes et imprévisibles, avec la montée du niveau de la mer, la prévention des risques littoraux devient un enjeu majeur pour protéger les habitants des côtes et leurs biens.

C’est dans ce contexte, suite à la tempête Xynthia notamment, que Saint-Nazaire s’est engagée dans la construction d’une digue pour protéger le quartier de Méan, particulièrement exposé à des inondations liées au débordements du Brivet, à proximité de l’estuaire. Les circuits d’eaux pluviales ont été rénovés, des pompes mises en place, une digue et des portes mobiles aménagées, pour un coût de 1,3M€.

Nous avons choisi de faire de cette nécessité une chance pour le quartier, en construisant une promenade arborée, des espaces de loisir et de convivialité. C’est le travail de concertation, d’écoute et de participation avec les habitants qui a permis de métamorphoser un ouvrage technique en une promenade que certains appellent déjà le “petit front de mer”.

En l’état actuel des choses, ce que nous avons pu faire à Méan-Penhoët ne serait pas possible partout demain. Si la montée des eaux et le changement climatique se poursuivent et s’accroissent, beaucoup de villes et villages, de maisons et d’immeubles, dans toute la France comme dans notre circonscription (particulièrement proche du niveau de l’eau) devront être protégées.

C’est pour cela que je défendrai demain, si je suis élue députée, une lutte déterminée pour l’application des accords de Paris (COP 21), la réduction des gaz à effets de serre, mais également pour la mise en place d’une véritable stratégie nationale et de financements suffisants à l’échelle du pays pour faire face aux effets concrets du changement climatique.

Une nouvelle page.


publié le 15 novembre 2013 - Commentaires : 6 - Catégories : En action Saint-Nazaire


st nazaire

Chers amis.

Vous le savez, cela fait de nombreuses années que mon engagement citoyen a pris sa source chez moi, à Saint-Nazaire.

Cette ville porte en elle des valeurs et une histoire qui fait chaque jour écho aux enjeux de notre temps. Renaissante après la guerre et la barbarie nazie, elle est la fille spirituelle du gouvernement provisoire de la République Française, d’un idéal social et ouvrier, d’une vision du progrès, de l’industrie, de la solidarité qui fait ce qu’elle est aujourd’hui. C’est son travail, qui a fait la fierté de la France. Les heures de travail de nos ouvriers ont fait le Normandie, le France, Caravelle, Concorde. C’est aujourd’hui Airbus, l’A380, la préparation de l’éolien en mer. C’est l’Oasis, le plus grand paquebot du monde, qui va bientôt grimper vers le ciel et faire partie du panorama même, de la silhouette de Saint-Nazaire.

 

J’aime ma ville. Je suis heureuse de vivre aujourd’hui ici et d’y avoir tous mes projets de vie. J’ai toujours eu avec moi, en moi, l’image de l’estuaire, le bruit de l’océan, l’odeur du large. À quelques mois des élections municipales et après avoir mené de nombreux combats, je souhaite aujourd’hui m’investir principalement pour les Nazairiens.

J’ai adressé il y a quelques jours maintenant ma lettre de candidature  pour participer à la liste “Saint-Nazaire, fraternelle et inventive”, conduite par David Samzun.

Pour pouvoir mener cet engagement à 100%, j’ai choisi de quitter mon poste de cheffe de cabinet auprès du ministre délégué à la Ville, François Lamy. C’était aujourd’hui mon dernier jour au ministère.  J’en profite pour le remercier de la confiance qu’il m’a fait ces dernières années et lui témoigner de mon amitié. C’est aussi l’occasion pour moi de saluer toute l’équipe, tous les partenaires avec lesquels j’ai pu travailler et aussi tous mes collègues qui officient dans l’ombre, au service du gouvernement, un travail souvent discret, mais tellement indispensable au service de nos valeurs.

C’est donc une page qui se tourne et une autre qui s’ouvre et qui promet d’être passionnante.

Questions pour un changement. 11 questions pour un référendum


publié le 7 avril 2013 - Commentaires : 4 - Catégories : En action Socialisme


L’appel lancé avec d’autres jeunes responsables de la gauche le disait bien. « La démocratie est un bien trop récent et trop précieux pour que nous le laissions s’affaiblir, que ce soit par des choix politiques ou par des fautes individuelles, sans réagir. »

Cela doit nous pousser à agir et à agir vite. Contre l’austérité bien sûr, mais aussi pour faire changer notre démocratie.

Je le disais dans mon discours d’investiture comme candidate à la présidence des Jeunes socialistes, il y a 4 ans, presque jour pour jour : La démocratie nʼest pas quʼun outil, cʼest un idéal. C’est la capacité des hommes à maitriser leur destin individuellement et collectivement. Et des hommes qui maîtrisent leur destin, ce sont des hommes qui ont la possibilité de choisir et dʼécrire lʼhistoire.

Que cela soit justifié ou non, les Français n’ont plus le sentiment que leur démocratie leur permet d’être acteur de leur histoire.

Plusieurs députés, Harlem Désir également, ont évoqué l’hypothèse d’un référendum, on a même parlé de référendum QCM pour faire évoluer nos institutions. Après y avoir réfléchi, je suis favorable à cette initiative, qui permettrait de donner une grande respiration à notre démocratique, en évitant les risques de vote sanction d’un référendum « simple » où on ne répond pas toujours à la question posée.

Même si cela ne suffira pas, et de ce point de vue, il est indispensable d’emprunter un chemin qui offre des perspectives économiques et sociales viables et perceptibles pour les Français qui souffrent du chômage et de le crise, je crois qu’il est temps de rendre des pouvoirs aux citoyens.

Voici 11 questions que je propose pour un tel référendum.

Approuvez-vous la mise en place du mandat unique pour les parlementaires dès les municipales de 2014 ?

Approuvez-vous la mise en place d’une part de proportionnelle aux élections législatives ?

Approuvez-vous la réforme du statut pénal du chef de l’Etat ?

Approuvez-vous la réforme visant à garantir l’indépendance du conseil supérieur de la magistrature ?

Approuvez-vous la transformation du conseil constitutionnel en cour constitutionnelle indépendante et la fin de la présence des anciens présidents de la République en son sein ?

Approuvez- vous la création d’un Conseil éthique de la République, qui sera chargé de la lutte contre les conflits d’intérêts et qui proposera une loi en ce sens ?

Approuvez-vous l’ouverture du droit de vote aux élections locales pour les résidents étrangers en situation régulière vivant en France depuis plus de 10 ans ?

Approuvez-vous la publication obligatoire du patrimoine des candidats aux fonctions parlementaires, des parlementaires élus et des ministres ?

Approuvez-vous la fin du financement public des partis qui ne respecteraient pas la parité ?

Approuvez-vous la limitation à 15 000 euros par an et par personne des dons aux partis politiques, la publication des noms des donateurs de plus de 1 000 euros et l’interdiction des dons multiples de hauts responsables de mêmes structures, témoignant de stratégie d’influence manifeste ?

Approuvez-vous l’inéligibilité à vie des élus condamnés pour des délits de corruption ou détournement de fonds publics ?

Qu’en pensez-vous, quelle proposition soutenez-vous ? Dites-le dans les commentaires ou sur ma page facebook !

Contrôle au faciès, comment en finir ?


publié le 1 juin 2012 - Commentaire : 0 - Catégories : En action Jeunesse


Une personne supposée d’origine maghrébine a huit fois plus de chances de subir un contrôle d’identité qu’une personne à la peau blanche. Ce contrôle au faciès, encouragé par la politique en matière d’immigration et le discours sécuritaire, est générateur de tensions entre les citoyens et leur police, et inefficace en termes de lutte contre la délinquance. Surtout, il est contraire à des principes constitutionnels, comme en témoigne la multiplication des recours en justice pour discrimination. Comment en finir avec cette situation ? Comment contrer la politique du chiffre et les pressions du pouvoir sur les forces de l’ordre ? Comment renouer avec une politique de sécurité républicaine ?

Avec Thierry Marchal-Beck, nous avons voulu chercher des réponses pratiques à ces questions. C’est ainsi qu’est né cet ouvrage, “Contrôle au faciès, comment en finir ?”, publié aux Petits Matins. Ce livre met en avant une solution expérimentée avec succès dans d’autres pays : l’attestation de contrôle d’identité, permettant de lutter contre les contrôles abusifs.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s’engage avec courage sur ce sujet, suivant en cela l’engagement porté par François Hollande durant la campagne et que les Jeunes socialistes avaient imaginé et défendu lors de la construction du projet. Je m’en réjouis et j’espère que ce livre pourra être utile dans ce débat qui s’engage, pour informer et convaincre.

>> Commandez “Contrôles au faciès : comment en finir ?” [Broché – 112 P- 5 €]

Toulouse, la tristesse au-delà des mots


publié le 19 mars 2012 - Commentaire : 0 - Catégories : En action


Alors que les socialistes ont fait le choix de suspendre la campagne pour rendre hommage aux victimes de la tueries de Toulouse et affirmer leur soutien aux familles des victimes, je veux vous dire toute mon horreur et mon émotion devant cet acte de barbarie.

Je serai présente ce soir à 20h à la marche silencieuse de solidarité et je vous invite à nous y rejoindre.

Toute la lumière doit être faite sur ce crime et tous les moyens mis en oeuvre pour en retrouver l’auteur.

C’est la France toute entière qui est en deuil aujourd’hui.

Libertés numériques : de vrais choix sont possibles !


publié le 16 février 2012 - Commentaire : 0 - Catégories : En action


J’étais samedi dernier à la manifestation contre l’Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) dont le texte final a été signé par le Comité Exécutif de l’Union Européenne le 26 janvier. En négociation depuis 2008, l’ACTA a pour objectif de répondre à “l’augmentation dans le commerce international des contrefaçons et des produits sous copyright piratés” et vise à s’opposer aux violations de droits d’auteur ou de propriété intellectuelle. Il établit ainsi un cadre juridique qui crée son propre organisme de gouvernance, le “Comité de l’ACTA”, indépendamment des institutions internationales déjà existantes. Concrètement, ce traité impose aux pays signataires des limitations sévères sur le droit de la propriété intellectuelle, en ce qui concerne Internet notamment.

Lire la suite “Libertés numériques : de vrais choix sont possibles !”

2012 ça commence demain !


publié le 8 octobre 2011 - Commentaires : 2 - Catégories : En action Socialisme


Les Français sont divers, jeunes ou moins jeunes, étudiants, salariés, créateurs, habitants des quartiers populaires, des campagnes ou des centres villes, femmes ou hommes. Parce qu’ils ont souvent le cœur à gauche, que leurs valeurs sont la confiance, l’échange et le métissage, parce que ces valeurs sont les nôtres, parce que nous ne sommes engagés en politique que par eux, que pour eux. Il y a un an les socialistes ont décidés de créer un nouvel espace démocratique, d’ouvrir grand les portes et les fenêtres, de faire confiance au peuple de gauche et de tout faire pour se laisser irriguer. Lire la suite “2012 ça commence demain !”

C’est parti


publié le 18 juillet 2011 - Commentaire : 0 - Catégories : En action MJS Socialisme


Nous l’attendions depuis un moment, nous y sommes, la campagne pour la désignation de notre candidat(e) à l’élection présidentielle est lancée.

Les primaires, comme de nombreux jeunes, je les ai souhaitées. Les primaires c’est le premier acte du changement que les socialistes offrent à la France. C’est cela la gauche : redonner aux citoyens la maîtrise de leur destin en leur permettant de choisir qui sera le mieux à même de porter nos valeurs et idéaux vers la victoire.
Lire la suite “C’est parti”

Cette semaine dans BE, je défends la fusion des universités et des grandes écoles


publié le 22 mai 2011 - Commentaire : 0 - Catégories : En action MJS


Cette semaine, retrouvez dans Be mon avis et celui de Bernard Ramanantsoa, directeur général d’HEC Paris, sur la suppression des grandes écoles.

Faut-il supprimer les grandes écoles ?

Polytechnique, ENA, Normale Sup …

Après le Mouvement des Jeunes socialistes, Eva Joly (EELV) a réclamé la suppression de ces établissements élitistes.
Lire la suite “Cette semaine dans BE, je défends la fusion des universités et des grandes écoles”

Mon discours à l’université populaire de Désirs d’Avenir


publié le 8 mai 2011 - Commentaires : 3 - Catégories : En action MJS Socialisme


J’ai été invité par Ségolène Royal à son université pp consacrée au 10 mai 1981 aux cotés d’Yvette Roudy, de Pierre Bergé, de Dominique Bertinotti, de Charles Fiterman et de Jean-Louis Bianco

Je vous laisse découvrir la version écrite de mon discours :
Lire la suite “Mon discours à l’université populaire de Désirs d’Avenir”